Des amis pas présentables

, par Yannis

A son arrivée en France, l’Opus (franquiste) s’est reconnue dans la « cité catholique » (pétainiste) de Jean Ousset et Michel de Penfentenyo de Kervérèguin. Elle l’a satellisé sous le nom d ’ICTUS, actuellement présidée par maître Jacques Trémollet de Villers (avocat de Paul Touvier) et par Jean-Marie Schmitz (ancien chef de cabinet du président François Ceyrac au CNPF, aujourd’hui directeur adjoint de Lafarge-Coppée). Ce mouvement est actuellement indirectement financé par la Cogema.
Il agit à travers une nébuleuse d’associations dont le Centre d’études des entreprises (CEE), animé par Olivier Teilhard de Chardin, François Michelin (président de l’Association nationale des sociétés par actions) et Yvon Gattaz (ex-président du CNPF), le Secrétariat d’information des collectivités locales et régionales (SICLER) et l’Action familiale et scolaire (AFS), animée par le contre-amiral Michel Berger et le baron Arnaud de Lassus.
ICTUS a permis de recruter dans les ordres de chevalerie : les Chevaliers de Notre-Dame, où l’on retrouve entre autres le général Jean Callet, l’archiduc Charles-Louis d’Autriche, l’ ex-SS Jean-Pierre Lefevre, l’ex-milicien et criminel contre l’humanité Paul Touvier, etc. ; l’ordre du Rouvre en Belgique ; et celui de la Toison d ’or avec le comte Amédée d’Andigné (chambellan du pape) et le vicomte Raymond de Chabot-Tramecourt.

« Des livres : n’en achète pas sans demander conseil à des chrétiens compétents et avisés.
Tu pourrais acheter une chose inutile ou nuisible. Combien croient porter un livre sous le bras...
qui ne portent qu’un ramassis d ’ordures. »

« Il est urgent d’éviter que les spectacles publics ne connaissent que cette alternative : la mièvrerie ou le paganisme. »

M" Escriva de Balaguer,
Chemins (aphorismes CCCXXXIX et DCCCCLXXV)