Roumanie :

La sécuritate a toujours des idées

, par Yannis

Nicolas Ulieru, porte-parole du Service d’information, successeur de la Securitate, a défini deux nouveaux délits d’atteinte à la sûreté de l’Etat : « entraver la réforme » et « alimenter l’idée que la Roumanie n’est pas capable d’une intégration européenne totale ».

Le Point du 18 février